Arrête Ton Cinéma!



Le 13 janvier prochain sortira dans les salles Arrête ton cinéma, le dernier film de Diane Kurys d'après le roman "C'est le métier qui rentre" de Sylvie Testud paru aux éditions Fayard.

J'ai eu la chance d'assister lundi dernier à l'avant première parisienne du film dont je vous laisse découvrir le synopsis ainsi que trois différents extraits.
C’est dans l’enthousiasme que Sybille démarre l’écriture de son premier film. Actrice reconnue, elle va passer pour la première fois de l’autre côté de la caméra. Tout semble lui sourire. Ses productrices Brigitte et Ingrid sont deux personnages loufoques mais attachants et Sybille se jette avec elles dans l’aventure, mettant de côté sa vie familiale. Mais, du choix improbable des actrices, aux réécritures successives du scénario, en passant par les refus des financiers, le rêve merveilleux va se transformer en cauchemar. Incorrigible optimiste, Sybille réalisera trop tard que ses productrices fantasques et totalement déjantées vont l’entraîner dans leur folie...
Nous somme clairement en présence d'une comédie satirique totalement déjantée ou la caricature est poussée à l'extrême. Le personnage principale interprété par Sylvie Testud qui lors de la première scène ou nous faisons sa connaissance semble être une femme heureuse et épanouie professionnellement, va se transformer en un être égoïste prête à délaisser sa famille et passer à côté des moments privilégié de ses enfants pour réaliser à tout prix son rêve, ou du moins ce qu'il en reste après que ses productrices l'aient malmené. Sa rencontre avec ces personnages peu sympathique bien qu'extrêmement touchant qu'interprètent Zabou Breitman et Josiane Balasko vont littéralement la vider de son énergie et de tout son sens des réalités. Son agent artistique interprété par François-Xavier Demaison semble être le seul personnage qui parvient à garder les deux pieds sur terre, et chacune de ses apparitions est un véritable bol d'air frais. Il est même à mon sens, la voix de la raison au milieu de ce chaos créatif et artistique.  On se demande souvent ou s'arrête la fiction et ou commence la réalité car l'unique certitude qu'on a en regardant ce film, c'est qu'on est bien chez les fous.

Je ne vous en dirais pas d'avantage, j'attends de lire vos avis dés la semaine prochaine. D'ici la, sortez couvert les amours et profitez de la vie tant qu'elle dure les YGB, surtout n'oubliez pas que je tiens à vous. A tantôt
xoxo

CONVERSATION

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.