Vénicia Guinot Fête Les Six ans de Tropics Magazine


Ce onze mars 2016 marque le sixième anniversaire du media qualitatif et culturel d''origine Afro : Tropics Magazine. Pour célébrer comme il se doit ce moment très important dans la vie du mensuel, nous avons choisi d'aller à la rencontre de Vénicia Guinot, l'éditrice en chef et média entrepreneur Congolaise initiatrice  de ce superbe support. Elle a consenti à nous accorder un peu de son précieux temps, je vous invite donc sans plus tarder à découvrir celle que j'appelle affectueusement "La Patronne" Bonne lecture. 
Youngiftedandblack
Si tu devais nous présenter le parcours de Vénicia tu dirais...
Hello Manna, hello à toute la “Young Gifted & Black” community. Merci pour cette invitation qui me touche particulièrement. 
Alors, je suis Vénicia Guinot, jeune Journaliste Multimédia, Média Entrepreneure “self-made”, 100% black, originaire du Congo-Brazzaville basée à Johannesburg depuis près de dix ans maintenant. Je crois fermement en l’Afrique et j’ai toujours cru, avant tout ce courant de l’ “African & Proud” que l’Afrique est le continent d’avenir. Dieu merci, on en parle!
En résumé, je suis l'Editrice-en-Chef de TROPICS Magazine, premier magazine bilingue (Français/Anglais) du genre, proposant le même contenu en formats digital et papier, et qui dessert un lectorat cosmopolitain. J’en suis également la Fondatrice et je m’assure que tous les mois, nous produisions une publication de qualité et réflective des besoins de notre lectorat, ce qui n’est pas une tâche facile puisque nous avons un lectorat présent sur quatre continents au total. En dehors de ma casquette de Journaliste Multimédia, je suis également une “Serial Entrepreneure” qui s’investit à fond dans la communication, la presse et le tourisme ;) En 2010, j’ai eu l’opportunité de créer le TROPICS MEDIA GROUP, une entreprise 100% média qui propose des services de Publishing (édition de magazines), Relations Publiques et Design (Graphic & Web Design). Ensuite, je fais beaucoup du “Consulting” pour des marques de prestige et des personnels. 
Youngiftedandblack
Pourquoi avoir choisi de te lancer dans l'entreprenariat, et pourquoi la presse en particulier? 
Question super intéressante! Alors, j’aimerai dire, d’emblée, que je n’ai jamais choisi de me lancer dans l’entreprenariat ni dans la presse. Au départ, je voulais devenir Avocate d’Affaires mais ce rêve s’est vite transformé lorsque l’université dans laquelle j’étais admise (IHEM) m’annonçait qu’elle n’avait pas de filières dans ce sens et pour cause, j étais contrainte de choisir un autre domaine. 
Du coup, la seule filière qui correspondait à mes qualités était la communication d’entreprise, la presse et finalement, j’ai plutôt opté pour une formation en Communication et Multimédia…
Pour vous dire vrai, je pense que j’étais sans doute une femme de médias dans une vie antérieure…(Rires) Plus sérieusement, je suis devenu journaliste parce que je suis le genre de personne qui est toujours à la quête de la vérité, une valeur qui se perd dans ce métier. Avec la presse écrite surtout, je me sens plus utile que je ne l’aurai été dans un quelconque cabinet. J’ai un plaisir incomparable à pratiquer ce métier, que je trouve noble et de plus en plus essentiel pour la société actuelle. 
C’est donc de fil en aiguille que j’ai décidé de structurer mes activités autour du TROPICS MEDIA GROUP qui me permet aujourd'hui non seulement de réaliser des projets qui impactent des vies, mais également de servir des clients internationaux désireux de pénétrer le marché panafricain ou international. Dans notre portfolio, on retrouve à la fois des entrepreneurs qui débutent et qui sont eux aussi à la poursuite de leur “African Dream.”  Il est important de rappeler aux jeunes ressortissants des pays émergents que l’entreprenariat est leur clef vers une vie meilleure. Si de plus en plus de jeunes apprenaient à compter de moins en moins en ce que leur gouvernement leur doit, l’Afrique serait loin. Bien sûre que tous les entrepreneurs ne sont pas exposés aux mêmes environnements, mais cela va de soi de sortir de sa zone de confort, de partager ses idées avec les autres car c’est au travers des échanges que naissent des collaborations, de nouveaux deals, des crowdfundings et des sponsorings, pourquoi pas! Que la jeunesse africaine francophone cesse de se recroqueviller sur elle-même car elle doit cesser d’avoir peur qu’on ne lui vole ses idées. Au contraire, c’est quand on laisse sa porte grandement ouverte que l’on attire de nouvelles personnes vers soi. Et si nous sommes les vrais géniteurs de nos projets respectifs, personne d’autre ne pourrait exploiter nos visions comme nous car l’original se distingue toujours de la copie quand bien même scannée. Le besoin constant d’innover et de célébrer les autres me pousse constamment à raviver cette flamme qui brûle en moi pour l’entreprenariat.
Youngiftedandblack
Combien de temps cela t'a pris de monter et d'assoir ton projet, et quelles ont été les difficultés rencontrées ? 
TROPICS MEDIA GROUP et TROPICS Magazine sont, aujourd’hui, à leur 6eme année d’existence. Cela fait 6ans, jour pour jour, que nous prenions l’initiative de lancer ces deux “ventures” en ligne avec une seule question en tête : Comment réussir à structurer et développer ces deux entreprises et les rendre indépendantes ? Finalement, nous avions crus en nous-mêmes et nous avions décidé de répondre à une demande du marché. 
Pour asseoir ces deux projets, il nous a fallu prés de 5ans au total, rien que pour les concevoir proprement, les lancer, les présenter au grand public, établir des partenariats solides avant de commencer à voir de la visibilité. Merci aux médias internationaux tels que Radio France Internationale (RFI), AfricVisions (Atlanta, USA) ou encore AfrokanLife (Quebec, Montréal) qui ont fait parler de nous au moment opportun… La durée que cela a pris d’arriver ici nous a permis de mesurer notre persévérance, booster notre visibilité…
Six ans après, les challenges demeurent présents mais nous continuons à les surmonter et c’est ce qui est essentiel. Ceux qui ont essayé de lancer un magazine haut de gamme de ce calibre vous diront simplement combien il est difficile de monter une entreprise média sur le sol africain avec zéro sponsors derrière. Rien qu’avec sa tête, il faut déjà être capable de travailler avec ou sans l’aide d’autrui, de garder la foi en Dieu et d’être pragmatique. Au départ, je n’étais que Journaliste mais à présent, je suis capable de porter mes casquettes de Chef d’entreprise, de Graphic Designer, de Mentor, d’Editrice-en-Chef, de Reporter… quand il le faut. Le challenge, aujourd’hui, c’est que tout le monde travaille pour l’argent et peu d’Entreprneurs d’origine africaine ont une vision à long terme. Je profite donc de cette question pour réitérer mes remerciements à mon équipe éditoriale qui, de jour comme de nuit, ne cesse de tout sacrifier pour ce magazine. Les mots ne suffiront jamais pour leur dire MERCI, mais j’aimerai dédier ce 6eme anniversaire à tous ces architectes à l’oeuvre de cette publication. 
Youngiftedandblack
Le magazine "TROPICS" existe aussi bien en support digital qu'en version papier. Qu'est ce qui a motivé ce choix et quels en sont les avantages et les inconvénients ?
Merci pour cette lucidité! La transition de la version digitale à la version papier de TROPICS Magazine s’est faite, ma foi, normalement et sans challenges. 
Nous avions choisi dès le départ d’emprunter une route peu commune pour nos lecteurs et cela n’a été qu’un avantage pour nous, de rendre le magazine en ligne disponible en version papier et répondre en même temps à la demande d’un lectorat qui souhaitait ardemment recevoir le magazine lui et le collectionner. En effet, c’est une grande première et une réussite pour une jeune entreprise qui démarre et qui fait le “shift” sans aucune campagne publicitaire énorme derrière.
Bien que le magazine soit "commandable" sur notre site internet (www.tropics-magazine.comou par email (hello@tropics-magazine.com), nous ressentons toujours ce besoin de la part des lecteurs qui demandent à ce que nous rendions le produit disponible en kiosque et donc plus près de chez eux. C’est un challenge que nous acceptons et nous continuons de travailler dans ce sens afin de satisfaire cette demande. 
La différence en termes de distribution entre le magazine feuilletable en ligne et celui en format papier est qu’en peu de temps, nous avions eu une force de pénétration spectaculaire sur quatre continents et ce, dés la première année de lancement. Contrairement au digital, le magazine papier doit répondre à divers critères et ces derniers varient selon le pays que l’on vise. 
Youngiftedandblack
Quelle est la périodicité de TROPICS Magazine, et ou doit-on se rendre si l'on est désireux de s'y abonner ? 
Comme je le mentionnais plus haut, le magazine mensuel peut être commandé directement sur notre site internet ou par email (cf. réponse précédente) et nous ne sommes pas prêts, pour l’instant à proposer des abonnements car il nous faut faire les choses convenablement. Nous prenons le temps de mettre les bonnes bases pour que nous soyons efficaces dès la premier jet. J'en profite donc pour lancer un appel auprès des professionnels chargés des abonnements afin qu’ils entrent en contact avec nous car, il est toujours important de s’entourer de professionnels qualifiés.
Youngiftedandblack
Quel conseilles donnerais tu a quelqu'un désireux de se lancer dans cette aventure à l'heure ou beaucoup de support papier disparaissent pour diverses raisons ? 
Je n’inciterais peut-être pas, d’emblée, qui que ce soit à s’engager dans cette voie, car embrasser une telle carrière demeure avant tout un choix personnel. Puis, si on désire exercer ce boulot, ça doit aussi être une affaire de passion parce que ce n’est pas toujours simple. Mais, si c’est bien son désir, je vois mal pourquoi je découragerais autrui de devenir journaliste, une profession qui m’a permis de vivre de belles expériences jusqu’ici. La profession a besoin de gens ouverts, curieux, capables de voir le monde autrement. En fin de compte, j’ai compris une chose : si tous les journalistes noirs se donnaient la main pour collaborer sérieusement, l’Afrique aurait déjà donné naissance au plus puissant média sur terre car le potentiel y est et les idées y foisonnent. Croyez moi, cela n’est pas impossible!
Et pour revenir sur la problématique du papier qui disparait dans la presse, je ne pense pas que la tendance durera longtemps. Certes que nous embrassons les évolutions technologiques, aucune entreprise n’est prête à se débarrasser complètement de sa paperasse. L’encre et le papier peuvent être menacés de disparition mais l’on trouve aussi de grands groupes d’éditions d’e-livres qui disent clairement ne pas savoir comment ce modèle fonctionne. Toutefois, il est important de signifier que ce n’est pas pour rien que de grands groups tels que Yahoo! ont lance des plateformes telles que Livestand pour les iPad. Une entrepreneure média comme moi ne peut que jongler sur les deux: l’avenir est en ligne, certes, mais les grands “deals” se signent noir sur blanc sur du papier, n’est-ce pas? ;) 
Youngiftedandblack
A chaque parution la qualité et le contenu du magazine ne cessent de s'améliorer, a quoi attribuerais-tu le succès et la réussite de ton média ? 
Oh, that’s the best question ever! Je suis de ceux qui pensent que la bonne marche d’une entreprise réside dans la force de son équipe. Le succès de TROPICS Magazine est attribué à l’ensemble de ses acteurs, et c’est ce qui est louable car nous ne faisons pas dans le “one-man show”. C’est la rédaction dans son ensemble, qui fait évoluer la structure en maintenant le cap sur sa ligne éditoriale parce que chaque membre est d’abord expert dans son domaine. Ensuite, il revet de la contribution de chaque membre de sauvegarder la culture d’entreprise que nous chérissons depuis nos débuts. 
Nous cherchons constamment à nous surpasser, à innover tout simplement car lorsqu’on s’appelle TROPICS, on inspire la fraîcheur et il relève donc de notre devoir de fidéliser notre lectorat avec du contenu intéressant et un produit final irréprochable. 
Youngiftedandblack
Quels sont tes grands projets pour les mois à venir ? 
Il est important de souligner que tout ce que nous avions pu accomplir jusqu’ici n’est que le sommet de l’iceberg. Nous continuerons à travailler main dans la main pour atteindre nos objectifs. Bonne nouvelle! J'ai l’honneur de vous informer que ce 31 Mars 2016, TROPICS Magazine publiera sa toute 1ere liste des TROPICS People of the Year 2016. Il s’agit, en effet, de célébrer des personnalités internationales qui ont marqué l’actualité en 2015 sans oublier ceux/celles qui ont impactés des vies grâce à leurs professions/activités quand bien même ces derniers n’auraient pas bénéficié d’une visibilité médiatique importante. Nous invitons le public à nous rejoindre massivement sur www.tropics-magazine et de nous aider à re-tweeter ou partager chaque profil retenu. Nous comptons sur le soutien des partenaires comme “Young Gifted & Black” afin qu’ensemble nous créions une tendance autour du hashtag #TropicsPeople cette année. 
Youngiftedandblack
Que pouvons-nous te souhaiter pour les mois à venir, et que pouvons nous attendre de la femme d'affaire avisée que tu es ? 
Tout ce que je souhaite c’est l’unité entre les nations et surtout la paix entre les peuples car “La vie est comme le feu: flamme, fumée et cendre,” dune sagesse africaine. 
Youngiftedandblack
Le dernier mot te revient.... 
Pour clore cet entretien, je tiens à vous remercier, une fois de plus, pour l’intérêt particulier que vous portez à mon projet, TROPICS Magazine. 
Longue vie à “Young, Gifted & Black”, cette magnifique interface qui donne la parole aux “blacks” de tout horizon. Bravo Manna pour cette initiative que je soutiens vivement depuis Johannesburg.

Les YGB ne tardez pas, Rejoignez les plateformes de TROPICS Magazine en ligne…
Youngiftedandblack
Youngiftedandblack
Youngiftedandblack

Merci à la patronne pour ce moment de découverte et d'évasion. Ce sera tout pour aujourd'hui les amours. Sortez couvert et on se dit à très vite.
xoxo

CONVERSATION

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.