ECAir célèbre la femme

En ce moment même se tient à Brazzaville la capitale de la république du Congo, une exposition photo accessible à tous les Brazzavillois et à tous les voyageurs transitant par le second terminal de l'aéroport de Maya-Maya et ce jusqu'au 31 mars.
J'ai eu l'honneur d'être conviée au vernissage qui s'est tenu le 8 mars, journée de la femme sur tous les continents de notre cher planète, par la compagnie aérienne Equatorial Congo Airlines (ECAir) dirigée par Mme Fatima Beyina Moussa que je vous avais déjà présenté ici.
Cette exposition a pour vocation de rendre un hommage plus que mérité à des figures féminines d'Afrique et de sa diaspora qui ont marqué le passé et le présent et qui bien trop souvent brillent par leur absences dans les livres d'histoire. C'est sous le thème "Héroïnes et Femmes Africaines d'Exception" que l'on découvre ces destins atypique et riche qui seront sans aucun doute une source d'inspiration pour les générations à venir.
L'objectif de cette exposition organisée en collaboration avec la journaliste et historienne Sylvia Serbin est de "mettre la lumière sur ces héroïnes et reines célèbres qui ont marqués l'histoire du continent et contribué à son rayonnement à l'international". ECAir entend ainsi sensibiliser la jeunesse africaine sur le rôle majeur qu'ont joué les femmes dans le développement du continent.
Mme Beyina Moussa a d'ailleurs souligné le fait qu'ECAir encourage vivement son personnel féminin à oser étudier pour occuper des postes qui bien souvent sont "réservé" aux hommes, à l'image de ces femmes pilotes dont on parle peu et qui brillent dans un domaine jadis réservé a la gent masculine.

La jeune compagnie aérienne Congolaise n'est définitivement pas une compagnie africaine comme les autres, c'est ce que je retiens pour ma part de cette toute première édition qui a su me convaincre qu'en misant sur sa jeunesse active et ambitieuse, ECAir a trouvé la clé de son succès.
Je souhaite donc a ECAir de devenir l'opérateur domestique de référence qu'il souhaite être en Afrique centrale et pourquoi pas dans l'Afrique entière, de poursuivre avec des projets innovateurs qui allient traditions et modernité afin de devenir une référence inéluctable pour la jeune génération.  
 

Pour plus de photos du vernissage comme toujours rendez vous sur la page Facebook du blog. Ce sera tout pour le moment les amours, à très vite pour plus de partage les YGB.

CONVERSATION

2 commentaires:

Fourni par Blogger.