Khumba

Mercredi dernier mon équipe de choc et moi même avons eu le privilège d'assister à la projection presse de Khumba, une sorte de "fable" sur l'acceptation de soi et l'importance de l'ouverture d'esprit qui permet de conjuguer avec toute sorte de différences. Il s'agit d'un dessin animé assez bon enfant avec un humour premier degré  et pas lourd qui permet aux plus jeunes de tout saisir assez vite car après tout ils sont la cible premiere de ce projet dont je vous ai mis le synopsis plus bas.
Pour Khumba, un jeune zèbre né avec seulement la moitié de ses rayures, la vie est un peu plus noire que blanche. Le malheureux est rejetée par son troupeau trop superstitieux, et c'est lui que tout le monde tient pour responsable de la sécheresse soudaine qui frappe tout le territoire.
Avec l'aide d'un Gnou culotté et d'une autruche extravagante, Khumba se lance à travers le désert de Karoo pour découvrir le trou d'eau ou la légende dit que les premiers zèbre ont reçu leurs rayures.
Sur la route il va multiplier les rencontres, mais avant de pouvoir revenir chez lui, il devra affronter bien des épreuves et vivre beaucoup d'aventures. Ses rayures, Khumba va devoir les gagner. 
Tout a commencé autour d'un gouter qui a permis aux loulous d'être bien éveillé et de faire connaissance avec d'autres enfants venu vivre les aventures barré de Khumba. Une fois la panse bien rempli nous étions prêt à faire connaissance avec les compagnons du zébré. Ce qui m'a séduite en premier c'est cette flore majestueuse et lumineuse en plein desert, les paysages de Karoo sont plein de vie  et ils aident à mon sens le spectateur à suivre les protagonistes vers l'inconnu sans être envahit de peur sauf peut-être quand on sent la présence de Phango...mais je ne vous en dirai pas plus.
Selon ma petite soeur qui a savouré chaque seconde avec une concentration déconcertante, ce dessin animé nous apprend qu'il faut s'accepter tel qu'on est même si on ne ressemble pas à tout le monde. Il faut avoir le courage de suivre ses rêves même s'il faut pour cela affronter des adversaires redouté de tous et dont la réputation seule suffit à nous faire trembler. Bien évidemment je vous le retranscrit avec mes mots à moi mais j'aurais tant aimé filmer son enthousiasme et ce pétillement dans ses yeux quand je l'interviewais pour ce petit billet. Pour faire simple, nous avons aimé cette escapade d'une heure et demi à Karoo et nous somme prêt à aller le revoir le 23 avril prochain jour de sa sortie officielle et nous vous invitons à en faire de même.
A très vite pour d'autres aventures les YGB, n'hésitez surtout pas à venir partager votre avis à partir du 23 avril les amours, je serai heureuse de savoir ce que vous en avez pensé...
xoxo

CONVERSATION

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.