Le centre de mon univers

On a coutume de dire que charité bien ordonné commence par soi, l'entendre est une chose, mais le mettre en pratique en est une toute autre.

Canichou mon amie m'avait demandé au mois de décembre quelles étaient mes résolutions pour l'année à venir, je lui avais alors répondu : aucune, je ne veux plus connaitre l'amertume des fins d'année morose quand seule face à mes échecs, ma lâcheté me fait envisager le suicide comme une sortie de scène idéale.
Oui, je déteste les mois d'octobre et de décembre car à l'approche de mon anniversaire,  j'ai tendance à faire le bilan de ma vie, de mes rêves, mes actes manqués et de mes anorexiques réussites, et ça me plonge toujours dans un blues plus triste que ceux que me chante Billie. Décembre ? une année qui s'achève et une autre qui va poindre avec son lot de défit , de souhait mécanique que l'on vous balance comme par obligation, pour ne pas être mal élevé on retourne la politesse sans grande conviction.

Cette année-ci est différente, car j'ai connue la douleur immense et profonde de l'introspection, je ne cesse de répéter à qui veut l'entendre : " introspection is an ugly mirror".  Je me suis retrouvée face à mes angoisses et mes peurs, face à ces doutes innommables qui me paralysaient et qui me faisaient craindre le bonheur. Tous ces maux se résument en un seul : Moi. Pendant des années j'ai cru que le sourire et les plaisirs des êtres aimés suffisaient largement à illuminer ma vie, je me suis lancé dans un altruisme égoïste et j'ai réussi à me convaincre que cela suffisait à mon épanouissement personnel, mensonge numéro un.

Les autres, toujours eux, étaient ma priorité, je voulais que tout sois gaie autour de moi et pour ce faire aucun sacrifice n'était trop lourd, toujours disponible même au bout du rouleau, un petit sourire accessoire pour masquer cette âme en peine et ce corps éreinté, à trop bien jouer cette comédie, on se retrouve prisonnière d'un rôle qu'on a pas toujours envie de tenir, celui de la bonne poire, mais puisqu'on est une fille bien on se dit ça va aller, mensonge numéro deux.

Dernièrement, je me suis résolu à tomber les masques, oui il était temps que je me libère et que j'apprenne à faire face à la vie sans faux semblant. Je ne suis pas parfaite à mon grand damne, mais je m'en approche chaque jour qui passe, parce que j'ai résolu de vivre pour moi. Cela va vous paraître égocentrique, mais mon unique résolution pour cette année-ci c'est d'être tout bonnement le centre de Mon univers. Tout va tourner autour de ce moi que l'on dit détestable. Adieu les sangsues qui vous pompent votre flux sans rien en retour, finit les amis agonisant qui confondent votre numéro et celui des urgences ( non mon numéro n'est ni le dix sept ni le quinze qu'on se le dise ) et qui vous invitent a laisser un message quand vous vous êtes en peine.

Comme on dit chez moi, désormais, à partir de dorénavant, je ne serai disponible que pour ceux qui se rendent accessible quand j'ai besoin d'eux, je veux de la réciprocité dans tous les domaines, et c'est sans fausse honte que je le clame. Ceux qui partiront, aurons simplement compris que ceci est une nouvelle saison pour moi. Mon temps est précieux, mon amitié est inestimable et mes mots valent leur pesant d'or.
Pour sortir de cette mort émotionnelle et embrasser la vie corps âme et esprit, il me faut tout simplement être le centre de mon univers.

CONVERSATION

12 commentaires:

  1. Réponses
    1. John 3v13 i love that one especially when i'm feeling low or blue ps 121 is great as well in time of tribulation
      Thou ô Lord are a shield for me, my glory the lifter of my head ps 3
      Love the good book
      thank you for your invitation, delighted by the great I AM.

      Supprimer
  2. Ton sourire Marina est probablement ta meilleure arme nulle ne s'étonne sur le fait qu'elle ait été à double tranchants!! Je suis contente que tu aies pris cette décision! je l'ai Fait il y a 2 ans aussi et crois ca fait du BIEN !! Ca fait memm un bien fou!!
    je te souhaite beaucoup de courage pour ce nouveau défi, ne laisse pas les vieux démons revenir

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Amen, je vais me battre pour y arriver, je veux exister pour et par moi, l'égoïsme peut s'avèré salvateur et dans mon cas, je pense même que c'est le seul chemin qui mène à la rédemption. Merci mon bébé à moi.

      Supprimer
  3. Alors, je te souhaite de réussir ce que tu as décider d'entreprendre.
    Au début, j'ai vue tout ces mots sans aucune illustration, lol. J'avais la flemme de lire mais à peine de commencer que je ne pouvais plus m’arrêter. Comme j'aime bien me répéter: qu'est ce que t'écris bien!
    PS: je suis parti à Jasmine, c'est trop bien. Les prix font trop du bien à mes yeux. C'est pastieux, et on est bien acceuillie. Merci pour l'adresse.

    RépondreSupprimer
  4. C'est promis au prochain post, je mettrai des illustrations pour chasser au loin ta réticence looool. Merci d'avoir pris le temps de t'arrêter par ici. Jasmin c'est le pied capillaire ma belle, les prix te donnent envie de prendre soin de tes cheveux toute l'année. Vive le partage hein

    RépondreSupprimer
  5. Je te souhaite de reussir dans cette entreprise.
    Je suis dans cette phase d'intropsection et pour le moment, je n'aime pas trop ca car je suis dans une phase de ma vie tres incertaine et mis plonger pour moi est assez douloureux mais un jour, il me faudra reellement y songer

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon courage ma grande, tout enque je peux te dire, c'est qu'en en sort grandit, un peu épuisé certe mais aussi plus confiante
      Je continue ma quête du bien être

      Supprimer
  6. Marina, je souhaite que cette nouvelle naissance t'apporte une pleine réussite dans toutes tes entreprises. Le courage me vient en lisant tes mots. Le courage de penser à soi, d'avancer pour soi et non plus pour les autres. Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma belle
      bon courage à toi, je sais que ce n'est pas facile du tout mais ça vaut le cou d'essayer
      Merci d'être passé par ici
      Tendresse

      Supprimer
    2. Très chère ntsonga, je t'admire beaucoup depuis que je t'ai découverte à travers tes vidéos Youtube. De mon humble âge, je veux te conter une chose. L'une des choses les plus horribles en tant qu'être vivant,en tant qu'être de vie s'est de s'oublier soi-même. Longtemps je me suis oublié, je n'étais plus, je me perdais à travers les autres. Peu à peu je me suis Reconstruite, chaque pas contre les autres, m'éloignait encore plus de moi même, mais il s'est avéré que je menais un combat contre moi même et ceux dans le but de me retrouver. C'est là l'une des expérience les plus folles de la vie: être soi, se penser, c'est penser les autres... Baybinette

      Supprimer
    3. Hey sista big ass fro'
      Merciiiiii
      Oui c'est jouissif de penser à soi, c'est une seconde découverte et toutes ces choses qui me semblaient primordiale mais qui ne me comblaient pas paraissent si vaine aujourd'hui, le ne regrette meme pas mon spleen car au final il m'a mis face à moi, face à ce bout de moi qui attendait que je le regarde et que je l'aide à briller. J'ai réussi à couper le son de la radio des profiteurs et des hypocrites et je me sens si légère, j'ai des ailes et je vole vers moi c'est agréable.
      Bon je te quitte, j'ai un tuto make up bleu à aller revisionner looool, love.

      Supprimer

Fourni par Blogger.