Avant de Couper ses Ailes...


Je n'avais jamais assisté à ce genre d'enterrement de vie de jeune fille avant. Ce ne sont pas les occasions qui me manquaient, mais il faut que vous sachiez que je suis parfois très vieux jeu, il y a des choses qui ne m'amusent guère, que je juge vulgaire à souhait et donc de les voir à la télé me suffit largement. Je suis gourmande ça vous le savez, cependant mon morceau de viande je le préfère dans mon assiette à moi toute seule, si possible, sans qu'il n'ait été palpé par une horde de mains inconnus et étrangères.  Oui mais, il y a toujours une exception à toutes ces règles rigides et absurdes que l'on s'impose dans la vie. Mon entorse à moi se nomme Canichou. Ma chérie a décidé de sauter le pas et de se passer la corde au cou. Pour fêter dignement cette liberté qu'elle abandonne sans regret, nous lui avons concoctée une journée de folie. D'abord un sauna ou elle était traité en reine, une limousine pour la transporter partout, notamment au Vaux Hall, lieu de débauche sophistiqué et moderne que nous lui avons vendu comme étant un restaurant classique...ce qui n'est pas tout à fait faux. Nous avons mangé, bu puis nous avons commencé à répondre aux questions de la demoiselle qui se demandait pourquoi il n'y avait que des filles entre ces quatre murs exception faite du DJ et des serveurs. Nous de lui dire que la surprise de ce soir la c'était un remake de Gazon Maudit...Ben oui, il faut tout essayer avant de s'embarquer à vie dans les normes sociétales. La décomposition, le désarrois, la déception et autre pouvaient se lire sur son visage, elle aurait pu verser des larmes si seulement ces officiers venu de je ne sais ou n'avaient pas volé à son secours.
Oui, trois officiers bien sous tout rapport venu satisfaire cinq futur marié. Ils étaient vêtu au départ comme vous pouvez le voir la haut. Une forte chaleur provoquée par leur présence dans les lieux avait soudain envahit la salle les poussant à ôter tout leur linge pour se mettre à leur aise. Je vous épargne les hurlements de part et d'autres, non mais ôh!!! les femmes affamés ? no comment les images qui vont suivre vous diront tout ce que mes mots ne sauront retranscrire. Je ne vais pas vous retenir plus longtemps les amours, je voudrais tout de même savoir si vous avez déjà vécu une expérience similaire et surtout ce que vous en avez pensé les YGB.
On se dit à tantôt, protégez vous en sortant comme toujours.
xoxo 

CONVERSATION

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.